Binet -

1/22

Binet

Paris

2012 – 2018

Hôtel industriel d’entreprises
Mission complète
Client RIVP
Taille 7.650 m² / 16 M€ht
BET Louis Choulet / Batiserf  / BMF
Paysage Bassinet Turquin
Label Plan Climat Ville de Paris

Nommé à l’équerre d’argent 2018
Lauréat ADC Awards 2019
Lauréat prix Les Défis Urbains 2019

Le bâtiment d’activités – Hôtel d’Entreprises Binet – se trouve dans le quartier de la porte de Montmartre, et fait partie d’un récent projet de développement, qui s’attaque au remodelage de la ville et au renforcement des continuités urbaines entre Paris et Saint-Ouen.
Le programme répond à un besoin de petits et moyens locaux, compris entre 50 et 150 m² et dont le loyer serait plus abordable que le prix du marché. Ce type de surfaces est recherché par des jeunes entreprises en phase de maturation.

L’architecture du bâtiment, résulte d’une étude attentive de la relation entre la constructibilité du terrain, les besoins normatifs et les trames structurelles. Le travail avec la forme de la parcelle et les règles urbaines a façonné le volume en gradins et terrasses et parachevé une identité architecturale « made in Paris ».
L’immeuble intègre des principes architecturaux censés lui assurer la résilience nécessaire, au niveau de la structure, de l’emplacement des noyaux et de la façade tramée. L’ossature porteuse des poteaux-poutres en béton, est mise en évidence à l’intérieur comme à l’extérieur du bâtiment, par des trames régulières qui affirment une identité industrielle.
Sur sept niveaux, le bâtiment abrite un ensemble de 59 locaux d’activités avec des espaces communs, une salle de conférences, une cafétéria et 33 places de stationnement sur un niveau de sous-sol. Une salle polyvalente à l’usage du quartier est accessible directement depuis la rue.
A chaque étage, un petit hall en double hauteur articule les deux ailes du bâtiment et marque un espace de convivialité.
Le projet répond à une demande des volumes variés, en intégrant dès le départ, l’idée d’espace à fort potentiel, qui peut servir de bureau et d’atelier. Les intérieurs et les terrasses sont conçues comme des espaces de travail, avec des équipements et des aménagements prêts à l’emploi, sans nécessiter des rajouts supplémentaires.
La conception du projet anticipe des possibles changements dans l’usage, la partition, la flexibilité, ou dans la technologie, l’alimentation des réseaux, le chauffage, l’adaptation aux nouvelles normes environnementales, en termes de climat, de bruit, de confort.
L’expression des façades exprime ce que le bâtiment est intrinsèquement, à savoir un volume simple et modulable, ouvert à de multiples fonctions : il peut aujourd’hui accueillir du tertiaire ou de l’artisanat, mais pourrait aussi demain recevoir du logement tout en gardant son identité et sa cohérence. Techniquement, la façade a été conçue pour répondre aux exigences d’isolation thermique, phonique et de modularité des plateaux. Le ratio entre les parties vitrées et les parties pleines est de 55% de vitrage et 45% de plein.

L’équipe de concours a été conduite par Mario Russo, avec Amilcar da Rocha Ferreira ; Alba Bui avec Clément Dupuy, Gregorio Pettoni et Guillaume Piveteau ont réalisés les études ; Stefano Lunardi et Adrien Fournier ont suivi le chantier.