Denfert -

1/29

Denfert

Paris

2015 – 2021

Programme  Restructuration du site de « L’œuvre des jeunes filles aveugles » de Saint-Paul, équipement de santé, habitation 100 chambres, enseignement et bureaux
Mission Complète
Maître d’ouvrage  Paris Habitat, CSA de Saint Paul
Surface  9 863 m²
Budget  17 000 000 €
Consultants  Igrec, BTPaysage, Bollinger et Grohmann
Démarche Environnementale

La Congrégation des Sœurs Aveugles (CSA) de Saint-Paul est implantée sur le site du 88 avenue Denfert-Rochereau depuis 1857, date à laquelle lui a été léguée l’ancienne propriété de l’écrivain Chateaubriand (1768 – 1848). Fondée par Mademoiselle Anne Bergunion, au milieu du XIXe siècle, l’Œuvre des Jeunes Filles Aveugles (OJFA) gère les activités socio-médicales sur le site.
Le projet a été réalisé en plusieurs étapes de démolition, désamiantage et reconstruction des deux programmes principaux, Congrégation, foyer d’accueil médicalisé (FAM) et le réfectoire de l’institut d’éducation sensorielle (IDES).
Pour arriver à un résultat solide et cohérent, l’opération a remis à plat le fonctionnement du site, l’organisation des accès pour les piétons, les livraisons et les pompiers ; tout en essayant de préserver une échelle humaine.
La répartition et le découpage des nouveaux bâtiments poursuit rigoureusement, des axes et des alignements établis historiquement sur la parcelle. Dans le respect du PLU, le projet se structure au long des nouvelles « ruelles ». Le projet mise sur les transparences des grandes baies, les alignements des volumes en façades et toitures pour assurer l’intériorité paisible du site. L’architecture tire parti de la densité des bâtiments, en saisissant les opportunités spatiales pour cadrer des vues depuis les espaces de vie.
Le dessin des façades laisse visibles les systèmes constructifs de préfabrication et assemblage du béton, des matériaux qui sont en teintes naturelles claires. Le socle se matérialise par le dessin régulier des baies, qui reprend et continue l’ordre classique des existants. L’emploi du parement en béton poli, préserve la luminosité générale du site et assure la durabilité de l’ouvrage. L’attique complète la partie supérieure du foyer, dans une volumétrie en retraits.
La vie des foyers et de la Congrégation, mais aussi de l’IDES et son internat, est rythmée par des activités et des événements à vivre en collectivité ou de manière personnalisée. Les structures projetées proposent aux usagers/utilisateurs des espaces privatifs, mais aussi des espaces communs tout en offrant la possibilité d’une vie sociale.

AZC – Architectes mandataires
Equipe : Mario Russo, Amilcar da Rocha Ferreira (concours), Alberto Gatti, Marie Leyh, Laurie Tiradas (études), Alberto Gatti, Stephen Le Diagon (chantier)